Quelles formes peuvent prendre le verdissement ?

par | Village vert

Pour verdir une ville ou un espace, on peut simplement planter des arbres et des plantes pour qu’ils fassent partie du paysage urbain. Il y a souvent de l’espace en bordure des routes et des stationnements, alors, pourquoi ne pas y mettre de la végétation ? De plus, pour bâtir des immeubles ou des infrastructures, on n’a pas à couper tous les arbres. On peut en prévoir dans les plans et dans les futures constructions !

On peut aussi remplacer l’asphalte, qui retient la chaleur et ne laisse pas passer l’eau de pluie, par d’autres matériaux plus naturels, comme du gazon, de la terre battue, du gravier ou des copeaux de bois. Il serait tout aussi facile et avantageux de faire des stationnements avec autre chose que de l’asphalte.

Une autre façon de verdir est d’utiliser les ruelles. Comme elles sont moins fréquentées que les rues, dans certaines villes, des gens les utilisent pour y faire des jardins et cultiver des plantes. Ensemble, ils créent des « ruelles vertes ». En plus de rafraichir l’environnement, cela favorise les rencontres entre voisins qui, elles aussi, contribuent à rendre les ruelles plus vivantes!

Il est aussi possible d’aménager des parcs. Cela permet à la végétation d’occuper plus d’espace sur le territoire et aux personnes d’avoir plus d’espace pour pratiquer des activités extérieures. Ainsi, les citadins peuvent profiter de la nature, ce qui améliore leur qualité de vie. Ces espaces verts offrent, de plus, un habitat pour toutes sortes d’animaux et d’insectes!

Un autre moyen de verdir son milieu de vie est de faire du jardinage et de l’agriculture urbaine. On peut, par exemple, aménager des potagers urbains. Comme leur nom l’indique, il s’agit de jardins aménagés en ville. Certaines personnes en font dans leur cour ou sur leur balcon, mais il existe aussi des jardins communautaires, où plusieurs citoyens participent ensemble à l’entretien des plantes. Le jardinage urbain est une belle occasion de partager un passe-temps avec des membres de sa communauté et de développer ses aptitudes en jardinage! Certains espaces peuvent même être construits spécialement pour offrir un habitat à des espèces vulnérables, comme le papillon monarque. En suivant quelques indications, on peut construire un jardin sur mesure, parfait pour les accueillir!

On peut aussi aménager des toits verts. Tu as bien compris : il s’agit de recouvrir un toit de végétation! On se sert souvent de ces espaces inutilisés pour y ajouter de la végétation dans des secteurs où il y a peu d’espaces disponibles au sol pour planter des végétaux.

Il est possible de faire la même chose avec les murs extérieurs. N’aie pas peur, il ne s’agit pas de changer les murs de sa maison pour des haies de cèdres! Le mur sert plutôt de support à des végétaux. Les plantes grimpantes qui recouvrent des façades en sont un bon exemple. Certains murs sont même conçus spécialement pour accueillir de la végétation. Ils contiennent des cavités avec de la terre où on peut planter les divers végétaux. D’autres sont faits de matériaux conçus pour permettre aux plantes de pousser directement dessus.

Certaines personnes choisissent d’aménager leur toit ou leur balcon dans des buts précis. Par exemple, pour offrir un habitat aux abeilles. Présentement, des entreprises offrent aux citoyens la possibilité d’installer des ruches sur leurs toits et de les superviser dans l’« adoption » d’abeilles. Les écoles peuvent aussi s’adresser à ces entreprises et adopter des ruches!